Algérie

Algérie - Amar Adjili: "je souhaiterais que la mer ne soit plus un dépotoir"

Algérie - Amar Adjili:




Amar Adjili, un algérien passionné de la nature fait le tour du pays, balai et gants à la main. Sa mission, la chasse aux ordures. Travaillant dans la construction, il a fait de la sensibilisation à la protection de l'environnement son deuxième métier. D'ailleurs, ses photos font le buzz sur les réseaux sociaux. La Rédaction Numérique de "Liberté" l'a contacté pour en savoir plus sur sa "passion".


Entretien réalisé par Imène AMOKRANE


- Liberté: Qu'est-ce qui vous a poussé à devenir si impliqué dans la préservation de la nature?

Amar ADJILI: À l'age de 17 ans j'étais déjà un baroudeur, passionné de l'aventure, de la nature, le trekking dans les forêts, la plongée et l'escalade en haute montagne. J'étais triste de voir notre si beau pays comme une décharge publique, pollué de tous types d'ordures, mais aussi de produits chimiques. Au début de l'année 2016 j'ai décidé d'agir suite à ma balade un peu partout en Algérie. Et c'est à la plage Chenoua à Tipaza que j'ai pensé qu'il serait bien de sensibiliser les gens pour la préservation de notre environnement.

- Que faites-vous personnellement pour protéger l'environnement?

Depuis mars 2016, au petit matin je vais à la chasse aux ordures, en faisant du tri. Mais malheureusement en Algérie le recyclage est au point mort. En semaine je suis le plus souvent seul pour le ramassage de ces déchets, et les week-ends j'organise des événements qui se passent généralement bien.

- Comment réagissent les gens au fait que vous vous donniez autant de soucis pour lutter contre la pollution?

Beaucoup de personnes m'interpellent en me demandant pourquoi je fais cela alors que ça devrait être le travail de la ville. Je leurs explique donc que c'est nous qui avons déposés ces déchets dans la nature, sur les plages mais aussi un peu partout, et que c'est nous qui devrions laisser ces lieux propres après nôtre passage.

La plupart des gens réagissent plutôt bien à cette réponse, avec quelques explications et les conséquences des polluants (pile, mégot de cigarette, plastique, etc).

- Quel est le geste écolo que vous conseillez aux algériens d'adopter?

Je souhaiterais que tous les algériens prennent conscience que la nature est si fragile et qu'ils doivent faire le tri de leurs déchets ménagers, fruits et légumes en compost, plastiques et emballages dans un autre sac. Il ne faudrait également plus jeter ou brûler les piles usagers, et les cartons doivent êtres recyclés. Pour cela il faudrait des bacs de tri, en espérant que cela se concrétisera, car notre terre est bien malade malheureusement.

Pour finir, je souhaiterais que la mer ne soit plus un dépotoir, ne laissez rien sur la plage.


Photo: Amar Adjili (Photo: D.R)


I. A
@ImeneAmokrane



Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
Veuillez saisir le code ci dessous
*



Recharger l'image

(Les champs * sont obligatores)