L'écrivaine Ahlam Mosteghanemi à propos de "Constantine, capitale 2015 de la culture arabe": "C'est un message d'amour de l'Algérie à la ville"





L'écrivaine Ahlam Mosteghanemi à propos de




La femme de lettres algérienne, Ahlam Mosteghanemi, a estimé, dimanche, à Constantine, que l’événement "Constantine, capitale 2015 de la culture arabe" est "un message d’amour de l’Algérie à la ville".

S’exprimant devant des centaines d’étudiants réunis à l’auditorium Mohamed-Seddik Benyahia de l’université Mentouri, l’écrivaine, native de la cité du vieux Rocher, a indiqué en souriant qu’elle est allée "annoncer la bonne nouvelle à Khaled Bentobal" (un des personnages de son roman Dhakiret el djassad, ndlr), avant d’appeler à "conjuguer tous les efforts et à fédérer toutes les compétences pour préparer la ville des Ponts à ce grand événement culturel".

Elle a souligné, dans ce contexte, sa disponibilité à mener avec ses lecteurs et les étudiants des campagnes de sensibilisation pour "faire ressusciter le charme d’antan de la ville de Constantine".

Ahlam Mosteghanemi qui était l’invitée du laboratoire des traductions littéraires et linguistiques de l’université, a également considéré que Constantine "n’a pas connu depuis Salah Bey, une aussi grande dynamique, dans tous les secteurs".

Elle a, aussi, lancé un appel aux Constantinois pour "parrainer, accompagner et préserver" les acquis de la ville du Vieux Rocher.

L’auteure du Chaos des sens a souhaité, d’autre part, que Constantine, capitale de la culture arabe en 2015, soit un événement "éloigné des artifices et des fanfares" appelant à un programme "riche et particulier" où "durera et perdurera la culture de la ville et du pays".

La romancière a souhaité voir aux premiers rangs de Constantine, capitale de la culture arabe, "les personnages des œuvres de Malek-Haddad, de Z’hor Ounissi, de Tahar Ouettar et tant d’autres écrivains qui ont consacré l’antique Cirta et œuvré à promouvoir la littérature algérienne".

Ahlam Mosteghanemi s’est dite, par ailleurs, heureuse de fêter à Constantine les 20 ans de son roman le plus vendu dans le monde arabe, "Dhakiret El Djassad" (Mémoires de la chair) et de partager "des moments forts et émouvants" avec des centaines d’étudiants et de lecteurs.

Affirmant que le meilleur des livres est celui où le lecteur "se voit et s’identifie", Mosteghanemi est revenue vingt ans en arrière pour confesser que son roman Mémoires de la chair est né d’une passion, transmise par son père, pour une ville qu’elle chérit tant, et avoué que les événements de "Mémoires de la chair" ont été "tissés" un certain 1er Novembre à Paris (France), tandis qu’elle portait l’habit traditionnel constantinois (la gandoura passementée d’or) pour fêter à l’ambassade un jour mémorable dans l’histoire de l’Algérie.

Elle a également révélé que Khaled Bentobal, le personnage de son roman, incarnait pour elle "la beauté intérieure" de "l’autre grand de Constantine, Malek Haddad".

L’écrivaine assistera, après une vente-dédicace de son dernier roman Al Assouad yalikou biki (Le noir te sied), à des conférences consacrées à son expérience dans l’écriture littéraire et aux lectures critiques des personnages de ses romans.

Ahlem Mostaghanemi sera honorée, aujourd’hui, par le recteur de l’université Mentouri.




 

 





Vu : 304 fois
Posté Le : 21/03/2013
Posté par : akar-qacentina
Photographié par : Photo: D. R ; texte: El Moudjahid
Source : elmoudjahid.com . PUBLIE LE : 12-03-2013




 

 


Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
Veuillez saisir le code ci dessous
*



Recharger l'image

(Les champs * sont obligatores)
- Ouverture de la semaine culturelle palestinienne
Le riche et authentique patrimoine palestinien, et le verbe haut du poète disparu Mahmoud Derwich, déclamant «Sur cette terre», ont annoncé, lundi soir, l'ouverture de la semaine culturelle palestinienne dans le cadre du programme «Constantine, capitale 2015 de la culture arabe». Organisée en présence du conseiller de l'ambassadeur de Palestine à Alger, Haythem Amayeri, cette semaine a donné lieu à ...
- Le Programme Officiel de Constantine, Capitale de la Culture Arabe 2015
Cliquez sur le bouton pour le télécharger en format PDF ...
- «Constantine, capitale de la culture arabe 2015» Détails sur le programme inaugural
Le programme des festivités prévues durant les journées des 15 et 16 avril 2015 pour l'inauguration de «Constantine, capitale de la culture arabe 2015» a été dévoilé, hier, à la radio régionale de Constantine par M. Bencheikh El-Hocine, commissaire général de cet évènement.Selon ce dernier, la ville des ponts sera animée, au cours de ces deux journées, par des spectacles ...
- Constantine - La statue de Benbadis enlevée
Constantine - La statue de Benbadis enlevée
- Le premier ministre sera à Constantine ce 16 avril: Feuilles de vigne pour Cirta "Inauguration, Constantine capitale de la culture arabe"
Le premier ministre sera à Constantine ce 16 avril: Feuilles de vigne pour Cirta
- «CONSTANTINE, CAPITALE DE LA CULTURE ARABE 2015»: La responsable de la communication claque la porte
«CONSTANTINE, CAPITALE DE LA CULTURE ARABE 2015»: La responsable de la communication claque la porte



Aucune annonce n'est disponible








Aucune entreprise n'est disponible





- Constantine capital de la culture arabe 2015 Bande Annonce



Aucune bande sonore n'est disponible





- www.qasantina2015.org/fr/
Le Site Web Officiel de Constantine Capitale de la Culture Arabe 2015 ...



Aucun produit n'est disponible