Algérie

Planète - France: Il va nager 120 km pour nettoyer la Méditerranée

Planète - France: Il va nager 120 km pour nettoyer la Méditerranée




Du 25 mai au 8 juin, Emmanuel Laurin s'est lancé le défi de parcourir la distance séparant Marseille de Toulon à la nage pour récupérer des déchets de la Méditerranée

«Un défi aussi bien sportif qu'écologique.»

Voilà comment Emmanuel Laurin, 32 ans, dit Manu, défini le projet Grand Saphir. Pendant quinze jours, il va nager au départ de Marseille pour rallier Toulon, dans le but de ramasser un maximum de déchets présents dans la mer.

Une idée qui a fait son apparition il y a environ deux ans, suite à un constat dressé par le Dijonnais.

«J'ai toujours adoré nager en Méditerranée, raconte-t-il. La première fois que j'ai vu un déchet dans l'eau, je me suis dit que c'était surprenant, qu'il s'agissait de cas isolés. Mais au fil de mes séances de nage, je me suis aperçu que c'était loin d'être le cas. J'ai rencontré des spécialistes à Marseille qui ont confirmé ce que j'avais vu: il s'agit de la mer la plus polluée du monde. On y compte 250 milliards de micro-déchets, dont 80 % proviennent de la terre. Voulant mettre ça en lumière, je me suis mis au défi de réaliser un périple où je ramasserai tout ce que je pouvais.»

DEUX SEMAINES DE VIE EN MER

Le début du défi aura lieu à Marseille, sur la plage du Prophète. À cette occasion environ 120 participants bénévoles (40 paddleurs, 40 nageurs et 40 marcheurs) l'aideront pour le premier jour.

«Ça me plairait que des personnes puissent me suivre, reprend-il. J'ai reçu beaucoup de demandes mais, pour des questions de sécurité, on le fait uniquement durant le premier jour, sous l'encadrement d'une association.»

Durant le restant du trajet, Emmanuel sera seul ou presque puisqu'il sera suivi par une petite équipe sur un bateau. Parmi l'équipage figurera un réalisateur montpelliérain, Jérémi Stadler, qui réalise un reportage de 26 minutes. Un kayakiste suivra également Manu. Il aura comme rôle de l'alerter de la présence des bateaux, mais aussi de tracter les filets de déchets.

Dans l'eau, Manu parcourra environ 8 km par jour pour réaliser son objectif. Il passera le reste du temps sur le navire à trier les déchets ramassés. Il communiquera aussi, sur les réseaux sociaux, les avancées de son périple.

Son défi prendra fin le 8 juin prochain avec une arrivée dans la rade de Toulon. Une date qui lui tient à cœur puisqu'il s'agira de la Journée mondiale des océans.


CEDRIC VIGLIONE



Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
Veuillez saisir le code ci dessous
*



Recharger l'image

(Les champs * sont obligatores)