Projet de création d'unités de transformation Biskra, dattes à basse valeur financière



Projet de création d'unités de transformation Biskra, dattes à basse valeur financière
Les dattes non rentables ne sont même pas récoltées par les agriculteurs qui préfèrent les laisser sur les palmiers car les frais de récolte sont plus chers que sa valeur sur les marchés.Les dattes non rentables ne sont même pas récoltées par les agriculteurs qui préfèrent les laisser sur les palmiers car les frais de récolte sont plus chers que sa valeur sur les marchés.Un projet de coopération algéro-allemand a été projeté à Biskra en vue de valoriser les dattes à basse valeur financière, a indiqué, mardi, le président de l'association de wilaya des exportateurs des dattes, Youcef Ghoumri.Ce projet de coopération devra donner lieu à la création d'unités agroalimentaires pour la valorisation de ce produit purement saharien, a indiqué ce professionnel à l'APS, précisant que les dattes bon marché seront destinées à la transformation agroalimentaire, rapporte l'APS.Il s'agit là d'une initiative qui devra permettre la valorisation de ce produit, a encore souligné M. Ghoumri, précisant que des discussions étaient en cours avec les opérateurs locaux pour concrétiser une telle option.Ce projet de coopération permettra aux professionnels locaux de bénéficier de l'expérience allemande dans le domaine de l'agroalimentaire pour les produits à base de dattes, à l'instar du sucre alimentaire et des gammes de cosmétiques comme les crèmes éclaircissantes entre autres, a souligné le même responsable.Hormis "deglet Nour très prisée sur les marchés local et international, plusieurs variétés de dattes, notamment les dattes dures, souffrent de mortes saisons", ont souligné les professionnels du secteur agricole de la région des Zibans.Les dattes non rentables ne sont même pas récoltées par les agriculteurs qui préfèrent les laisser sur les palmiers car les frais de récoltes sont plus chers que leur valeur sur les marchés, ont souligné les agriculteurs.La transformation de ces catégories de dattes devra permettre la hausse de leurs valeurs sur le marché ce qui va promouvoir leur production, a estimé M. Ghoumri, faisant part de l'importance de l'activité de transformation dans la promotion du secteur de l'agroalimentaire.La première unité de transformation des dattes à basse valeur financière sera mise en exploitation dans le courant du troisième trimestre de l'année en cours, selon les prévisions avancées par ce responsable, précisant que cette unité de transformation sera spécialisée dans la production du sucre alimentaire.Un projet de coopération algéro-allemand a été projeté à Biskra en vue de valoriser les dattes à basse valeur financière, a indiqué, mardi, le président de l'association de wilaya des exportateurs des dattes, Youcef Ghoumri.Ce projet de coopération devra donner lieu à la création d'unités agroalimentaires pour la valorisation de ce produit purement saharien, a indiqué ce professionnel à l'APS, précisant que les dattes bon marché seront destinées à la transformation agroalimentaire, rapporte l'APS.Il s'agit là d'une initiative qui devra permettre la valorisation de ce produit, a encore souligné M. Ghoumri, précisant que des discussions étaient en cours avec les opérateurs locaux pour concrétiser une telle option.Ce projet de coopération permettra aux professionnels locaux de bénéficier de l'expérience allemande dans le domaine de l'agroalimentaire pour les produits à base de dattes, à l'instar du sucre alimentaire et des gammes de cosmétiques comme les crèmes éclaircissantes entre autres, a souligné le même responsable.Hormis "deglet Nour très prisée sur les marchés local et international, plusieurs variétés de dattes, notamment les dattes dures, souffrent de mortes saisons", ont souligné les professionnels du secteur agricole de la région des Zibans.Les dattes non rentables ne sont même pas récoltées par les agriculteurs qui préfèrent les laisser sur les palmiers car les frais de récoltes sont plus chers que leur valeur sur les marchés, ont souligné les agriculteurs.La transformation de ces catégories de dattes devra permettre la hausse de leurs valeurs sur le marché ce qui va promouvoir leur production, a estimé M. Ghoumri, faisant part de l'importance de l'activité de transformation dans la promotion du secteur de l'agroalimentaire.La première unité de transformation des dattes à basse valeur financière sera mise en exploitation dans le courant du troisième trimestre de l'année en cours, selon les prévisions avancées par ce responsable, précisant que cette unité de transformation sera spécialisée dans la production du sucre alimentaire.


 


Vu : 16 fois
Posté Le : 08/06/2013
Posté par : presse-algerie
Ecrit par : Bouziane Mehdi
Source : www.lemidi-dz.com
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
Veuillez saisir le code ci dessous
*



Recharger l'image

(Les champs * sont obligatores)
- Biskra honore Samir Nouioua
Le coureur Samir Nouioua, médaillé d'or du 1500m (T46) aux Jeux paralympiques 2016 de Rio de Janeiro (Brésil), a été honoré avant-hier après-midi au cours d'une cérémonie tenue au siège de la wilaya de Biskra. Le wali, Mohamed Hamidou, a qualifié, à l'occasion, l'athlète de «fierté de la wilaya et de source d'inspiration» pour les jeunes par «sa détermination qui ...
- Des enseignants manquent à l'appel à Ras El Miaâd
L'éloignement de cette commune, l'absence d'une ligne de transport collectif et l'indisponibilité de logements ou de solutions d'hébergement sont les principales causes de cette situation.Les parents d'élèves des établissements scolaires de Ras El Miaâd, commune située à 120 km à l'extrême sud-ouest de Biskra, aux limites avec les wilayas de M'Sila et Djelfa, s'inquiètent fortement du manque d'enseignants qui paralyse, ...
- Institut du monde arabe
L'exposition "Biskra, sortilèges d'une oasis : 1844-2014" a été inaugurée jeudi soir à l'Institut du monde arabe (IMA) de Paris proposant une (re)découverte de cette porte du Sahara algérien qui a inspiré nombre d'artistes, écrivains et photographes étrangers durant deux siècles.Le vernissage de cette exposition, une idée d'un chercheur et professeur australien en histoire d'art, Roger Benjamin, soutenu par un ...
- Rémi Secret le nouveau directeur de l'Institut Français de Tlemcen
Rémi Secret le nouveau directeur de l'Institut Français de Tlemcen



Aucune annonce n'est disponible








Aucune entreprise n'est disponible








Aucun vidéo n'est disponible








Aucune bande sonore n'est disponible








Aucun lien n'est disponible








Aucun produit n'est disponible