Algérie

RECHAIGA (TIARET) : Un fellah agressé, ligoté et délesté de sa voiture




De source sécuritaire, l'on apprend que le dénommé B.A, âgé de 52 ans, et résident à Rechaiga, à quelque 80 km à l'Est du chef-lieu de wilaya de Tiaret, était assis dans un café, quand une personne s'est approchée de lui, le sollicitant de la transporter ainsi que sa femme vers une région rurale relevant de la commune de Rechaiga, dans la wilaya de Tiaret. Après s'être mis d'accord, ils sont montés à bord d'une voiture de marque Toyota "Hilux", puis en cours de route, le chauffeur a été sommé par son accompagnateur de suivre une piste impraticable. Dans un moment d'inattention, l'accompagnateur a sorti un marteau et a dirigé plusieurs coups sur la tête du chauffeur qui s'est évanoui, perdant totalement connaissance. Pendant ce temps, une autre voiture de marque "Symbole" de couleur noire a surgi de nulle part, à son bord se trouvaient des personnes, dont le nombre et l'identité demeurent toujours inconnus, lesquels l'ont roué de coups à travers toutes les parties de son corps et l'ont ligoté avec du fil de fer, puis se sont évaporés dans la nature, après qu'ils se sont emparés de sa voiture, en croyant qu'il était mort. Après avoir repris des forces, le pauvre fellah a pu se débarrasser du fil de fer, avec lequel il était ligoté et s'est dirigé vers la route pour demander des secours, quand un groupe de jeunes, l'ayant aperçu dans l'état , dans lequel il se trouvait, se dépêcha pour lui porter secours. A la suite de quoi, il fut évacué vers l'hôpital de Ksar-Chellala , puis eu égard à ses graves blessures, il a été transférée vers l'hôpital de Médéa où il a dû subir une intervention chirurgicale. Il est toujours sous une grande surveillance médicale. Sitôt informés, les services de gendarmerie nationale de la brigade de Rechaiga ont ouvert une enquête en procédant à des investigations très profondes en vue de l'arrestation de cette bande inconnue et non identifiée.



Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
Veuillez saisir le code ci dessous
*



Recharger l'image

(Les champs * sont obligatores)