Relizane : Emirs, chefs d'Etat, Rumenigge et une Roqia



La curiosité est chaque jour poussée à l'extrême à Relizane, depuis la visite éclair de l'émir Ben Zayed d'Abou Dhabi, qui aura accéléré le rythme des séjours d'autres membres de sa famille, Jehad Ali Saeed Ali Salah et Hamza Ali Saeed Ali Salah, deux héritiers que rejoindra, dès le début de semaine prochaine à la tête d'une délégation émiratie de 47 noms, leur 3ème frère, prenant pourtant toutes les précautions pour garder l'anonymat, habillés en jeans et tee-shirt durant les 4 jours qu'ils auront passé chez des membres de l'Association «Bachair echifaa» pour des séances de Roqia auprès du jeune cheikh Hadj Belahmar alias Abou Muslim, ingénieur électrotechnicien (option automatisme) reconverti à la pratique de la médecine coranique. Ce défilé de personnalités émiraties n'occulte en rien le passage d'un groupe suisse la semaine dernière et les séances accordées, le 11 mai passé, à l'ex-président de la République M. Chadli Bendjedid, quelques jours auparavant à la fille de M. Belkhadem, actuel Chef du gouvernement, mais aussi à l'ex-Chef du gouvernement M. Mouloud Hamrouche, ni encore, et le meilleur est à venir, celles annoncées avant la fin du mois, de l'ex-star du football allemand, K.H. Rumenigge, dont la petite soeur frappée de démence aura épuisé toutes les thérapies neurologiques conventionnelles avant de se «libérer» entre les mains du cheikh et ce, à Berlin, dont le préfet est également attendu à Relizane. A l'opposé de ce flux de personnalités étrangères vers la ville, multipliant les témoignages accablant, l'autre cheikh de la Roqia, Mohamed Hachimi et sa chaîne de TV satellitaire El Hakika, le recours des Algériens à ses soins ou du moins à ses «mixtures» par service «on-line» est un des plus importants des pays arabes. Ainsi, raconte Jehad appuyé par son jeune frère qui a assisté à la séance d'exorcisme menée par Hachimi pour le libérer d'un «djinn» qui l'habitait : «j'ai été roué de coups, de gifles jusqu'à perdre connaissance sans que mon frère ni ma mère ne puissent intervenir, mes appels au secours étaient attribués à cet esprit rebelle qui refusait de mourir, j'en suis traumatisé». «Usant d'herbes et de miel, cet homme tantôt omani tantôt emirati, tantôt diplômé de l'université d'Essaoud (KSA) tantôt de Denver (USA), dont les doyens ont infirmé jusqu'à l'existence de la spécialité «médecine complémentaire» depuis 1999 prétend donc pouvoir guérir avec les mêmes mixtures, le sida, le cancer et l'hépatite virale, mais n'est que rarement présent dans son cabinet où des secrétaires vendent ses produits jusqu'à 2.000 euros, pour certains», lance le cadet des Ali Salah qui rappelle que cet «escroc», cet «imposteur» expulsé d'Arabie saoudite et interdit d'exercice de la médecine est malmené devant les tribunaux et incarcéré trois fois aux Emirats mais s'en est sorti comme par miracle. En Algérie, où il a été refoulé à l'aéroport Houari Boumediène en décembre 2007, il est surtout esté en justice par une cinquantaine de familles dont celles de Relizane au nombre de 7 (liste nominative), les cas de Larbi Nadjat, décédée en avril dernier pourtant gavée de «khaltas» au prix fort de 500 000 DA et celle de Benmerah Djilali, servi depuis le cabinet de Hachimi à raison de 800 000 DA, mais décédé des jours plus tard, sont révélateurs citent leurs proches parents acceptant de témoigner. Néanmoins, Hachimi n'a pas que des tares, beaucoup d'autres témoignages louent ses mérites et adhèrent tous à son idée, d'être l'ennemi juré des grands laboratoires pharmaceutiques établis au royaume saoudite. Finalement, y a-t-il une rivalité jalouse entre deux pratiques de la Roqia, l'une «clean» et spirituelle désormais parrainée par l'Emirat d'Abou Dhabi (achat d'une carcasse d'hôtel au coeur de Relizane pour en faire un siège de l'association) et une autre «hard», matérielle et sur médiatisée protégée par le Sultanat d'Oman ? Rien n'est sûr alors, seul un face-à-face permettra de trancher. Une «mounadhara» à 10 000 euros l'heure jusque-là fuie par le patron d'El Hakika et chèrement désirée par le modeste Abou Muslim, appréciant les grands débats d'idées à l'instar de sa démonstration dans une clinique de Neurologie à Berlin et sa confrontation avec le Mufti de l'Arabie saoudite Ali Ben Moucharef Laamri. Que retransmettra une autre chaîne satellitaire Errissala le 19 juin prochain.


 


Vu : 12556 fois
Posté Le : 31/05/2008
Posté par : sofiane
Ecrit par : Benelhadj Djelloul B
Source : www.lequotidien-oran.com
Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
Veuillez saisir le code ci dessous
*



Recharger l'image

(Les champs * sont obligatores)
Numéro commentaire : 304468
Posté par : Chahber imene
Profession : Sans
Ville : Alger
Pays : Algérie
Date : 17/07/2016
Message : J'ai besoin de numéro de téléphone de blahmare ci très urgent



Numéro commentaire : 304384
Posté par : kader b
Profession : chomeur
Ville : bejaia
Pays : Algérie
Date : 16/07/2016
Message : Je suis besoin de n de tel de raqi blehmar c tres urgent une affaire tres sossible mon n c 0698733521



- Des membres de l'association «Bachaïr Chifa» de Relizane rendent visite au Quotidien d'Oran
Une quinzaine de membres de l'Association «Bachaïr Chifa» basée à Relizane ont effectué, hier, une visite au Quotidien d'Oran. Magistrats, avocats, membres de la Ligue des droits de l'Homme, médecins, enseignants universitaires, entrepreneurs et imams, ainsi que des retraités de l'administration et de l'éducation, forment le noyau de cette association. Ceux qui ont fait le déplacement de Relizane étaient vivement ...
- Relizane : Emirs, chefs d'Etat, Rumenigge et une Roqia
La curiosité est chaque jour poussée à l'extrême à Relizane, depuis la visite éclair de l'émir Ben Zayed d'Abou Dhabi, qui aura accéléré le rythme des séjours d'autres membres de sa famille, Jehad Ali Saeed Ali Salah et Hamza Ali Saeed Ali Salah, deux héritiers que rejoindra, dès le début de semaine prochaine à la tête d'une délégation émiratie de ...
- Relizane Roqiat sans frontières est née avec de nombreux pays adhérents
Tout auréolée des succès de ses participations aux séminaires internationaux de Abou Dhabi et de Berlin et confrontant les limites des thérapies neurologiques les plus récentes avec les «guérisons» constatées en «live» devant un parterre d'éminents spécialistes enregistrées par la Roqia chariiya (authentique) et donc la médecine coranique dans le traitement des pathologies communément liées à l'effet du «Djinn» et ...



Aucune photo n'est disponible








Aucune annonce n'est disponible








Aucune entreprise n'est disponible








Aucun vidéo n'est disponible








Aucune bande sonore n'est disponible








Aucun lien n'est disponible








Aucun produit n'est disponible