Algérie

Saïd et son épouse ont vécu dans la peur d'une séparation brutale par crainte d'une expulsion de Saïd


Saïd et son épouse ont vécu dans la peur d'une séparation brutale par crainte d'une expulsion de Saïd
- Comment a germé le scénario de 20 ans sans identité 'J'ai rencontré Saïd et son épouse pour la première fois au début de l'année 2013. C'était très émouvant. Dès les premiers échanges, une expression de douleur apparut sur son visage. Pour moi, c'était très difficile de comprendre qu'il existe un immigré «sans papiers» qui vit en Espagne pendant plus de 20 longues années. Notre première conversation était une vraie source d'inspiration. J'aime beaucoup les histoires vraies et Saïd est un personnage plein de force et d'émotions. Il déborde d'énergie et de passion.- L'histoire de cet apatride algérien est-elle un cas unique 'Malheureusement, l'histoire de Saïd n'est pas unique. Des milliers d'immigrés sans papiers vivent actuellement en Espagne et en Europe. Avec le temps, ces vétérans de l'immigration «clandestine» sont devenus invisibles et vulnérables et ils rencontrent souvent plus de difficultés à régulariser leur situation, que d'autres.- Vous l'avez suivi des années, ou alors c'est un travail de recherche...Nous avons tourné pendant presque deux années. Nous l'avons suivi durant toutes les procédures de régularisation auxquelles il a été confronté, et ce, jusqu'à son retour en Algérie. Je ne voulais surtout pas rater cette occasion pour montrer les difficultés de cette frange de la société. Je pense qu'on tombe sur une histoire pareille une seule fois dans la vie.- Une histoire d'amour impossible...Saïd et son épouse Carmen ont vécu une histoire incroyable. Au départ, Saïd essayait d'éviter son actuelle épouse, car il pensait que cet amour était impossible à cause de sa situation administrative. Sa femme a insisté et décidé d'apprendre à vivre avec un «clandestin». Ils ont vécu sept années en concubinage, dont deux années officiellement. Une des conditions qui leur permettaient de solliciter l'officialisation de leur mariage. Ils ont vécu tout le temps dans la peur d'une séparation brutale, par crainte d'une expulsion de Saïd.- Emouvante...20 ans sans identité est une histoire émouvante, incroyable et vraie. Ce film-documentaire montre toutes les épreuves et les difficultés qu'affrontent les sans-papiers en Espagne. Il montre aussi le courage, la volonté et la détermination de devenir un citoyen comme les autres afin de vivre avec sa dignité.- Dramatique...Sous la menace permanente de l'expulsion, les sans-papiers vivent en Espagne enfermés à l'intérieur des frontières, ils ne peuvent quitter le territoire. Saïd se sentait en danger tout le temps. Il n'était qu'un clandestin, un peu criminel, un peu délinquant, voué à vivre caché aux yeux des pouvoirs publics qui avaient eux-mêmes contribué à le créer. Il n'y a pas plus dramatique que de vivre loin de son pays et sa famille sans aucune identité. En Europe, sans papiers, vous êtes rien, parfois juste un numéro. Une fois votre situation régularisée, vous devenez un citoyen à part entière.- Vous avez tourné en Espagne et en Algérie. Des problèmes en cours de tournage 'Nous avons commencé à tourner en mai 2015. 80% des scènes ont été tournés en Espagne sans aucun problème. Malheureusement, en Algérie, on a rencontré des difficultés, notamment à notre arrivée à l'aéroport d'Alger. Accompagnés de cinq techniciens de nationalité espagnole pour un tournage de 4 jours, les services des Douanes ne m'ont pas laissé faire rentrer une caméra sous prétexte que je n'avais pas une autorisation spéciale pour le matériel professionnel.Malgré toutes les autorisations de tournage en ma possession, notamment du ministère de l'Intérieur, de la SGSIA et de la Sûreté nationale, le douanier a refusé catégoriquement de me faire une autorisation provisoire en payant une caution. Il aura fallu réagir et trouver une solution pour pouvoir filmer une séquence dans l'enceinte de l'aéroport.- Les retrouvailles à Alger. Déchirantes...Après les larmes de douleur, celles de joie. Saïd accompagné de sa femme Carmen et son ami Isaac ont connu le bonheur des retrouvailles émouvantes et touchantes après des années de séparation douloureuse. La rencontre de Saïd et de sa maman à l'aéroport d'Alger, après 23 années, est un moment de grande émotion, indescriptible.- Le film participera-t-il à un festival en Algérie 'Justement, notre objectif est de participer dans les festivals un peu partout dans le monde. Nous allons nous consacrer spécialement cette année à essayer de faire le maximum de festivals possibles. Après on ira vers les télévisions.

Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
Veuillez saisir le code ci dessous
*



Recharger l'image

(Les champs * sont obligatores)