Algérie

Walis, secrétaires généraux, walis délégués / Gestion des collectivités : une nouvelle dynamique




Postes - Après celui des walis la semaine dernière, le président de la République a procédé hier à un mouvement dans le corps des secrétaires généraux des wilayas et des circonscriptions administratives.Ce mouvement a touché vingt-cinq secrétaires généraux de wilaya et quatre secrétaires généraux de circonscriptions administratives a indiqué hier dimanche un communiqué du ministère de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire.Ce mouvement opéré dans le corps des walis, walis délégués et secrétaires généraux des wilayas et des circonscriptions administratives vise à insuffler une nouvelle dynamique à la gestion des collectivités locales dans le cadre de la poursuite des efforts consentis en termes de développement et de modernisation du service public, précise le même communiqué. En vertu de ce mouvement, les postes vacants des walis nommés ministres dans le nouveau gouvernement ont été pourvus. Pour le corps des walis, le mouvement a concerné vingt-trois wilayas. treize walis ont été mutés vers d'autres wilayas, tandis que quatorze cadres ont été promus au poste de wali, dont trois walis délégués et onze secrétaires généraux de wilaya. Dans ce cadre, les nouvelles nominations dans le corps des walis ont concerné deux femmes, portant ainsi le niveau de représentation de l'élément féminin dans ce corps à 3 femmes walis. Les cadres chargés de ces responsabilités ont été choisis parmi les cadres ayant occupé différents postes de responsabilité au niveau des administrations locales et jouissant d'une expérience dans le domaine de la gestion publique locale. La moyenne d'âge des cadres nommés récemment est de 57 ans, ces derniers étant âgés de 54 à 60 ans. Pour les walis délégués, ce mouvement a touché sept postes. Sept cadres ont été promus au poste de wali délégué, dont un inspecteur général de wilaya, deux secrétaires généraux de deux circonscriptions administratives et quatre chefs de daïra dont une femme. Ces cadres nommés récemment sont âgés de 51 à 63 ans. En juin dernier le Premier ministre, Abdelmadjid Tebboune, avait annoncé la promotion de wilayas déléguées en wilayas munies de toutes les prérogatives, et ce, avant les élections locales. Tebboune a affirmé aussi que la détermination des critères propres à la création des wilayas déléguées dans les Hauts-Plateaux est en cours et qu'il sera procédé à la promotion des wilayas déléguées créées depuis deux années en wilayas munies de toutes les prérogatives en vue de les intégrer dans les élections prochaines pour qu'elles puissent installer leurs assemblées respectives. Selon lui, les prochaines élections (communales et de wilaya) auront lieu entre novembre et décembre prochains.



Votre commentaire s'affichera sur cette page après validation par l'administrateur.
Ceci n'est en aucun cas un formulaire à l'adresse du sujet évoqué,
mais juste un espace d'opinion et d'échange d'idées dans le respect.
Nom & prénom
email : *
Ville *
Pays : *
Profession :
Message : *
Veuillez saisir le code ci dessous
*



Recharger l'image

(Les champs * sont obligatores)